Comment défiscaliser avec l’immobilier neuf ?

Depuis la mise en vigueur de la loi Pinel, les investisseurs dans l’immobilier locatif se demandent ce qui a changé si l’on veut défiscaliser avec l’immobilier neuf. Et pourtant, cette opération est à la fois simple et avantageuse, notamment par rapport au dispositif Duflot.

Principe de la défiscalisation avec la loi Pinel

Défiscaliser avec l’immobilier neuf avec la loi Pinel est une opération assez facile à comprendre. Les personnes éligibles sont celles qui payent leurs impôts en France, et qui achètent un bien immobilier neuf ou en VEFA entre la période du 1er janvier et du 31 décembre 2015. Ces personnes-là pourront alors prétendre à la réduction d’impôts prévue par le dispositif Pinel, une réduction qui peut atteindre jusqu’à 21 % de la valeur du logement acheté sur 12 ans de mise en location.

À quel montant peut-on prétendre avec le dispositif Pinel ?

Forcément, la réduction d’impôt est la partie qui intéresse le plus les investisseurs dans l’immobilier locatif. Il faut savoir alors que la défiscalisation avec le dispositif Pinel se calcule en fonction de la durée où vous mettez en location votre bien immobilier. loi pinelPlus longtemps votre bien sera loué et constituera un logement disponible pour l’ensemble des Français, plus vous pourrez obtenir en défiscalisation.

La loi Pinel sur 6 ans vous ouvre alors sur une défiscalisation de 12 %, La loi Pinel sur 9 ans vous en offre 18 % et sur 12 ans vous pourrez prétendre à une défiscalisation de 21 %. Il faut savoir par ailleurs que dans les DOM, les avantages fiscaux sont bien plus importants.

Quelques conditions à respecter pour y avoir droit

Bien évidemment, il faut que le contribuable corresponde aux critères exigés par la loi Pinel. Par exemple, il faut que le logement soit soumis à la location en tant que résidence principale du locataire pendant au moins 6 ans, et qu’il le soit au plus tard un an après la livraison du bien. Par ailleurs, il est indispensable que le propriétaire bailleur se conforme aux plafonds de loyers dans la zone concernée ainsi qu’aux plafonds de ressources des locataires.

Il faut également savoir qu’il n’est pas possible de cumuler la loi Pinel avec d’autres dispositifs fiscaux comme la loi Scellier, la loi Duflot, la loi Censi-Bouvard, la loi Malraux, et ne peut s’appliquer aux monuments historiques.

Les innovations de la loi Pinel

Grâce à la loi Pinel, de nouvelles mesures ont été appliquées à la défiscalisation. Par exemple, il est devenu possible de louer le bien à un ascendant ou un descendant, si et seulement si le locataire en question ne fait pas partie du foyer fiscal du propriétaire bailleur. Depuis le mois de septembre, la loi Pinel est également ouverte aux SCPI, tout comme les biens immobiliers. La souscription est alors prise en compte à 100 %.

Il peut être intéressant de défiscaliser avec la loi Pinel, dans la mesure où les conditions se sont largement assouplies, et qu’il est désormais possible pour un particulier lambda d’acquérir un bien immobilier pour le mettre en location et de jouir des réductions fiscales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *