Comment élever des escargots ?

L’héliciculture ou l’élevage d’escargot est pratiqué par beaucoup de Français pour le plaisir et pour la consommation. Avant de commencer votre activité, il est préférable de savoir davantage sur la vie de ces petits gastéropodes. Ils comptent plusieurs espèces. Mais le plus commun et le plus adapté pour un élevage domestique est « l’helix asperse », appelé également « Petit-gris ». Allons à la rencontre de l’univers des escargots.

Connaître les escargots du bout des doigts

L’aspect physique de l’escargot est divisé en deux parties bien distinctes. Il y a la première partie qui est visible. On l’appelle « le pied ». L’extrémité de ce pied présente la tête. Cette partie est munie de deux paires de tentacules. La deuxième partie est limitée par la coquille. Cette coquille renferme le cœur et le cerveau de l’animal. Ces organes vitaux sont alors ainsi bien protégés. L’escargot peut se retirer facilement de sa coquille en utilisant un muscle très puissant.

Si l’on observe l’escargot de plus près, nous pouvons constater un petit trou entre le pied et la coquille. Il s’agit du poumon de l’animal. Cet orifice permet l’entrée ainsi que la sortie de l’air. Son anus se trouve juste à côté de son poumon.

Il faut également savoir que ces bêtes ont une très mauvaise vue. L’escargot ne distingue que la lumière et les obstacles se trouvant à 1cm de sa vision. Ce qui n’est pas un très grand problème par rapport à la vitesse de ses déplacements. Les escargots n’ont pas d’oreilles, mais ont un odorat extrêmement développé.

Construire son habitat

Les escargots ont besoin d’un endroit à la fois chaud et humide pour vivre. Vous devez donc prévoir un enclos aux parois rigides, avec des aérations appelées « l’escargotière ». En France, nous n’avons pas encore de modèle d’escargotière breveté. La plupart des éleveurs utilisent une mini-serre, un aquarium ou encore une cage pour animaux disponible dans les animaleries. La plus importante est d’assurer le système de fermeture.

Une fois le support choisi, il faut aménager l’intérieur avec une couche de gravier de 2cm. Posez ensuite une couche de terreau de 5 à 10 cm. Finalement, ajoutez des feuilles mortes sur le dessus pour ralentir le phénomène de l’évaporation. Le tout doit être installé dans un endroit proche de 20°C et loin du vent.

escargotiere

Il faut ensuite savoir maintenir une atmosphère humide. Pour cela, la technique est d’utiliser un brumisateur avec de l’eau tempérée. Le fait d’arroser le terrain d’élevage n’est pas très conseillé. Il ne faut surtout pas oublier d’installer à l’intérieur de l’escargotière des coupelles d’eau. Veillez à ce que les récipients choisis ne soient pas trop profonds. Cela pourrait provoquer de la noyade.

Savoir nourrir ses escargots

Les escargots se nourrissent de farine sèche. Cette alimentation comble tous ses besoins en calcium. Ils mangent également des légumes, des fruits ainsi que des plantes diverses. Cependant, chaque escargot n’est pas le même. Ils ont des goûts différents surtout au niveau de l’alimentation. À vous de trouver ce que votre escargot aime et déteste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *