Category Archives: Vie de famille

Réussir son maquillage de fête

Nous souhaitons toutes être la plus belle pour aller danser. On pense à tout : la robe la plus tendance, les chaussures qui feront le plus d’effet, et surtout, on ne veut surtout pas se rater au niveau maquillage. Comment se démarquer des autres en osant un maquillage de fête original sans pour autant tomber dans le too-much et le mauvais goût ? On vous donne ici les petites astuces pour réussir votre maquillage de fête.

Prendre soin de sa peau

La clé de la réussite, c’est une bonne préparation de la peau. Et cela ne se fait pas uniquement avant une soirée : il faut que cette pratique devienne un réflexe au quotidien. Prenez donc l’habitude de nettoyer et d’hydrater votre peau, même si celle-ci est un peu grasse. N’oubliez pas non plus d’utiliser divers accessoires comme la brosse nettoyante pour resserrer vos pores et illuminer votre visage. Un épilateur pour visage sera le bienvenu pour se débarrasser des petits poils disgracieux.

Choisir un teint naturel

Même si vous optez pour un maquillage de fête discret, celui-ci sera toujours assez chargé. Vous ne pourrez donc faire l’impasse sur le fond de teint pour camoufler les petits défauts du visage. Nous vous conseillons donc d’opter pour un teint naturel. Une crème teintée ou une eau de teint vous permettront d’obtenir un effet couvrant mais léger, après avoir pris soin de camoufler les petites imperfections et les cernes avec un correcteur.

Maquiller les yeux et la bouche

Un équilibre doit généralement être respecté entre les maquillages des yeux et de la bouche. Ainsi, si vous tenez à avoir un regard intense, optez pour un maquillage plus discret au niveau de la bouche, afin de mieux mettre en valeur vos yeux. Toutefois, pour un maquillage de fête, cette règle peut être exceptionnellement mise de côté.

C’est l’occasion de maquiller vos yeux ET votre bouche, sans négliger l’un ou l’autre. Vous pourrez donc vous permettre d’utiliser des fards à paupières aux couleurs originales tout en mettant des rouges à lèvres assez voyants, mais attention, toujours dans la limite du bon goût et du raisonnable !

Utiliser des paillettes pour votre maquillage de fête

Vous voulez illuminer la soirée de votre présence ? C’est alors le moment de se faire un maquillage à paillettes pour se parer de lumière. Mais comme toujours, n’oubliez pas la règle d’or : « Ne pas en faire trop » ! Si vous voulez mettre des paillettes, contentez-vous de n’en mettre qu’une couche. Il s’agirait de faire en sorte qu’on ne vous confonde pas avec une guirlande de noël !

Une bouche de couleur rouge

La tendance ces derniers temps en soirée, c’est la bouche de couleur rouge, de préférence bordeaux ou vermillon. En ce qui concerne la texture, l’utilisation du gloss éphémère a fait son temps. Préférez plutôt les laques à lèvres. Celles-ci durent plus longtemps et sont aussi brillantes qu’un gloss. Afin d’obtenir un effet plus discret, vous pouvez tapoter légèrement vos lèvres avec vos doigts. Vous aurez alors un effet mordu et sexy du plus bel effet.

pierre tombale

Comment trouver la pierre tombale qui convient au défunt ?

La pierre tombale est l’un des ornements pour les sépultures les plus utilisés pour l’inhumation des défunts. Ce monument est un symbole sur lequel les familles ainsi que les proches viennent pour se recueillir en mémoire de la personne disparue. Il est donc important de faire le bon choix en termes de pierre tombale puisque ce monument représente en quelque sorte la dernière demeure du défunt. Voici comment trouver la pierre tombale qui convient à un défunt.

Comprendre ce qu’est une pierre tombale

La pierre tombale est l’élément horizontal qui recouvre la sépulture du défunt. Egalement appelée la dalle, la pierre tombale se doit de correspondre à la personnalité du défunt et aussi au choix de sa famille. En outre, la pierre tombale est composée de quatre éléments dont un soubassement (la pierre au contact du sol), une tombale (la pierre au-dessus du soubassement qui comporte éventuellement des gravures), une stèle (la partie verticale qui mentionne le non et la date de naissance et de décès du défunt) et la semelle (la partie qui constitue l’assise du monument).

Opter pour une pierre tombale personnalisable

Une pierre tombale personnalisable comme celles proposées sur France Tombale est l’idéale. Grâce à la personnalisation, il est possible de mettre sur le monument, des témoignages de la vie du défunt, ou des valeurs qu’il a défendues ou encore des choses qui ont marqué son existence. Il est également envisageable de faire graver une formule ou un message personnel, ou encore une photo ou une illustration…

Choisir le type de pierre tombale

Plusieurs types de pierre tombale sont proposés par les sociétés de pompes funèbres. Parmi les matériaux les plus utilisés, il existe le granit ou encore le marbre, des matériaux très prisés pour leur grande robustesse contre les intempéries et leur grande durabilité à travers les années.

Choisir la forme du monument

Dans le choix de la pierre tombale d’un défunt, la forme du monument fait partie des éléments à considérer. Le choix peut s’avérer problématique tant il est vaste. Il est ainsi possible de choisir entre des pierres tombales plates, ou des pierres tombales plates avec pente, ou des pierres tombales à « queue de billard », ou des tombales à pas, ou des pierres tombales bombées…

Ne pas oublier la loi sur la pierre tombale

Dans le processus qui concerne l’inhumation d’un défunt, la règlementation a son mot à dire. La pierre tombale dépend également d’une règlementation, notamment du code général des collectivités territoriales. L’installation de ce monument demande une autorisation du maire de la commune où se trouve le cimetière. La pierre tombale devra alors respecter certaines dimensions, indiquer le nom du défunt, sa date de naissance et sa date de décès, ne pas gêner les monuments voisins en respectant une distance règlementaire de 30 cm entre deux sépultures…

Trouver la pierre tombale qui convient au défunt n’est pas une chose anodine. Pour vous aider un peu, retrouvez plus d’infos sur ce site. Enfin, il ne faudra pas non plus omettre de prendre en compte le budget à consacrer à la réalisation du monument.

Comment porter plainte ?

Si vous avez été victime de faits dommageables (agression, cambriolage, vol, effraction…) ou en cas de litige, vous disposez de plusieurs possibilités pour porter plainte. On peut porter plainte contre une personne identifiée, ou porter plainte contre X dans le cas où la victime n’a pas pu identifier l’auteur des faits ou si son identité est inconnue. Cependant une plainte n’est recevable que si les faits constituent une infraction pénale c’est à dire un crime, ou un délit (conduite en état d’ivresse, escroquerie, fraudes, détournement de fonds, vol …), ou une contravention (menaces, tapage nocturne, infractions routières, diffamation…).

Comment procéder ?

On peut le faire de trois manières différentes :

La plainte simple

Cette plainte n’a pas de forme particulière. Elle peut être rédigée, ou déposée ; pour cela on peut s’adresser à n’importe quel commissariat de police ou à la gendarmerie qui enregistrera la plainte et, le cas échéant, la communiquer au procureur de la République ou au service territorialement compétent. On peut aussi l’adresser directement au procureur de la République, au tribunal de grande instance du lieu de l’infraction ou du domicile de l’auteur de l’infraction.

La citation directe

Dans les cas de contravention ou de délit, la victime peut saisir directement le juge de proximité ou le tribunal de police (pour les contraventions) et le tribunal correctionnel (pour un délit). Toutefois l’auteur des faits doit être connu et une consignation sera demandée au plaignant pour garantir le paiement d’une amende s’il l’on constate que sa plainte est finalement abusive.

Le plaignant doit préalablement demander une date d’audience auprès de la juridiction compétente en déposant une requête au greffe de la juridiction proche du lieu de l’infraction ou du domicile de l’auteur des faits. Une fois la date obtenue, il doit faire appel à un huissier pour remettre une citation à comparaître à l’auteur présumé de l’infraction. La citation doit comporter des mentions obligatoires : les faits poursuivis, le texte de loi qui punit l’infraction, le lieu, la date et l’heure de l’audience.

La plainte avec constitution de partie civile

Dans les cas de crime ou de délit, le plaignant peut déposer une plainte avec constitution de partie civile en vue d’obtenir des dommages et intérêts pour réparation des préjudices subis, ce qui n’est pas possible avec la plainte simple. La plainte doit être adressée au juge d’instruction auprès du tribunal de grande instance du lieu de l’infraction ou de celui du domicile de l’adversaire s’il est connu.

loi

Comme pour la citation directe, le plaignant doit verser au greffe du tribunal une somme d’argent en guise de consignation. Cette somme est établie en fonction de ses revenus, et lui sera rendue à la fin de la procédure.

Remarques

Il existe un délai dit « de prescription » dans lequel on peut agir et porter plainte, à partir du moment où l’infraction a été commise. Ce délai dépassé, le délictueux pourra échapper à toute condamnation pénale, elle est d’un an pour les contraventions, trois ans pour les délits et dix ans pour les crimes.

Le plaignant n’est pas obligé de prendre un avocat, cependant il lui sera difficile d’agir seul. Il existe néanmoins des cas dans lesquels il est possible de bénéficier d’une prise en charge partielle ou totale des frais de justice (aide juridictionnelle). Il existe également des associations à qui on peut faire appel.