Category Archives: Animaux

Protéger les abeilles

7 gestes simples pour protéger les abeilles

Les abeilles jouent un rôle important dans la reproduction des plantes à fleurs. Mais, chaque année, de milliers de ruches disparaissent en France à cause d’une agriculture chimique. Cette disparition ne sera pas favorable pour les plantes agricoles. En adoptant les bons gestes simples, et en ayant conscience des menaces engendrées par la diminution du nombre de ruches, il sera plus facile de lutter contre la disparition de ces insectes butineuse. Voici donc 7 gestes simples qui pourraient vous aider à protéger les abeilles.

1. Assurez la pousse des plantes méllifères

Installer du colza sur son balcon serait une merveilleuse idée pour diminuer la disparition des abeilles. L’essentiel c’est de faire pousser des plantes mellifères celles qui portent le miel, ou qui sont pollinisées par les abeilles. Ces plantes ont un grand rôle à jouer dans le processus de pollinisation, et sont réparties en deux catégories : il y a les fleurs nectarifères dont le nectar est butiné par les pollinisateurs et les plantes pollinifères. Les abeilles transportent le pollen et le mettent sur ces dernières. Ainsi, n’hésitez pas à cultiver des bleuets, de la lavande, des marguerites ou encore du thym, cela ne vous empêche pas d’instaurer d’autres plantes dans votre jardin. Voir plus d’informations sur le site https://www.apiculture.net/

2. Choisissez le miel bio et local

Pour préserver les abeilles, il est important que chacun soutienne les apiculteurs. Pour ce faire, consommez le miel bio de votre région. De cette manière, vous encouragerez les apiculteurs à poursuivre leur mission et à donner un environnement sain aux pollinisateurs. Le miel a tant de bienfaits pour la santé. Il sert d’antiseptique, cela signifie qu’il empêche la prolifération des mauvaises bactéries, des champignons et des micro-organismes qui sont dans votre corps. Il comporte aussi des antioxydants qui optimisent la lutte contre les radicaux libres.

3. Laissez pousser la nature

À partir d’aujourd’hui, évitez de couper l’herbe dans votre jardin et permettez à la nature de s’épanouir. Ainsi, laissez les fleurs se développer et colorier le sol. Les abeilles adorent les pissenlits qui poussent naturellement dans les jardins.

4. Évitez d’utiliser des pesticides pour protéger les abeilles

Pour pouvoir protéger les abeilles, il faut cultiver un jardin totalement bio. N’utilisez plus de pesticides à la maison. Ces substances ne sont pas favorables pour les abeilles, car elles en souffrent. De plus, depuis le 1er janvier 2019, l’emploi du glyphosate a été défendu.

En outre, vous avez à votre disposition de nombreuses alternatives naturelles qui vous aident à cultiver bio. En effet, vous avez l’option d’enlever les mauvaises herbes à la main, faire un lâche de coccinelles pour ne pas utiliser des verres dans les potagers, ou vous fier aux produits bio qui n’ont aucun impact ni sur les animaux ni sur les végétaux.

5. Installez une ruche ou parrainez des abeilles

Il sera une bonne idée de devenir apiculteur. Cela vous permettra de fabriquer votre propre miel, de partager ce nectar naturel à votre entourage et faire augmenter votre revenu. Afin que tout se passe à merveille, suivez d’abord une formation en apiculture. Si cela ne vous tente pas, vous n’avez qu’à parrainer des abeilles.

6. Abritez les abeilles

Faites installer un petit point d’eau pour ces insectes. Attention à ce qu’il ne soit pas trop profond, il suffit d’un petit abreuvoir. Tout près de votre point d’eau, instaurez un abris pour les aider à vivre chaque saison. Vous pouvez également créer un nichoir pour les abeilles.

7. Débarrassez-vous des frelons asiatiques

Les frelons asiatiques représentent une menace pour les abeilles. Il suffit de dix individus pour ravager une ruche entière. Donc, lorsque vous apercevez une ruche de frelons asiatiques, avertissez votre mairie afin de protéger les abeilles.

Plantes mellifères

Comment choisir les plantes mellifères quand on débute dans l’apiculture?

Une branche qui fait des adeptes dernièrement, l’apiculture requiert de multiples conditions dont, parmi les plus importantes, des plantes mellifères. En effet, pour la production de miel, les abeilles ont besoin de ces plantes comme ressources et les avoir dans le jardin dans lequel seront disposées les ruches permet de faciliter la production et de les « fidéliser » sur le lieu.

Les plantes mellifères et leurs produits

Autrement appelées nectarifères ou pollinifères, ces plantes permettent d’approvisionner les abeilles en produits à intérêt apicole.

Il s’agit du nectar extrait des fleurs dont les compositions sont l’eau et les sucres, en l’occurrence le fructose et le glucose. C’est avec ce produit que la consistance du miel sera définie, le fructose donne plus de fluidité au miel tandis que le glucose cristallise cet aliment.

Le pollen se trouve dans les étamines des fleurs. Ces petites poussières sont recueillies par les abeilles et offrent les protéines nécessaires à la colonie. Il servira à nourrir les larves mais également comme stimulant des pontes de la reine.

Le miellat est le produit extrait des excrétions sucrées des parasites. Elles sont récoltées et transformées en miel. Elles sont surtout présentes sur les arbres et les arbustes.

La propolis vient de la résine que les abeilles ramassent sur les conifères et les bourgeons des arbres. Elle aide à rendre plus lisses les alvéoles, mais elle renferme aussi des vertus fongicides et bactéricides pour la colonie.

Les meilleures plantes pour produire vos miels

Sachez que le butinage des abeilles atteint les 3 kilomètres aux alentours des ruches. Si certains apiculteurs se contentent des champs à proximité de leur élevage, d’autres préfèrent assurer eux-mêmes la plantation de ces végétaux qui permettent aux abeilles de s’approvisionner en produits nécessaires à leur vie et à la production de miel.

Planter des plantes mellifères à proximité des ruches est le moyen idéal pour « nourrir » vos abeilles, car pendant certaines saisons, quand il pleut ou quand il fait froid, le déplacement de la colonie est réduit.

Tandis que certaines espèces de plantes ne fournissent que l’un de ces produits, d’autres sont plutôt « polyvalentes » pour fournir en même temps du nectar, du pollen et du miellat. C’est le cas de l’érable champêtre, du châtaignier, du pommier, du merisier, du poirier et du tilleul.

Le lierre grimpant est assez riche en nectar, en propolis et en pollen. Le peuplier tremble fournira, quant à lui, du miellat, du pollen et de la propolis.

Mais vous devez surtout choisir le robinier faux acacia, une plante par excellence pour l’apicole. Doté d’une floraison abondante, il est idéal pour approvisionner les abeilles en pollen et en nectar.

Cette plante n’est pas vraiment exigeante pour se pousser sur tous types de sol, riche ou pauvre, et sa prolifération est reconnue. Elle permet d’obtenir du miel fluide, de couleur ambre et avec une forte senteur florale.

Une condition « sine qua non »

On ne saurait trop insister sur l’importance de la flore mellifère. Elle est incontournable pour la production apicole. Elle sert au butinage des abeilles. Non seulement, elle sert à l’apiculture dans son intérêt productif de miel, mais elle est aussi essentielle à la pollinisation.

Pour une parfaite équilibre de la biodiversité, ces plantes assurent le cycle des végétaux. Mettre des ruches à proximité des vergers optimisera une bonne récolte de fruits, l’interdépendance est alors prouvée.

Comment habituer son chien à aller au panier ?

Pour un chien, et surtout pour son éducation, le panier est un des objets les plus importants. Le chien doit reconnaître que c’est sa place réservée dans la maison. C’est l’endroit où il peut faire tout ce qu’il veut sans gêner personne. C’est là où il se calme, ou il se repose et oui il dort. Apprendre à votre chien à aller au panier est la meilleure façon de commencer à structurer son obéissance.

Continue reading…

Comment élever des escargots ?

L’héliciculture ou l’élevage d’escargot est pratiqué par beaucoup de Français pour le plaisir et pour la consommation. Avant de commencer votre activité, il est préférable de savoir davantage sur la vie de ces petits gastéropodes. Ils comptent plusieurs espèces. Mais le plus commun et le plus adapté pour un élevage domestique est « l’helix asperse », appelé également « Petit-gris ». Allons à la rencontre de l’univers des escargots.

Continue reading…