Décorer sa salle de mariage

Décorer sa salle de mariage : attention à ne rien oublier !

Un des éléments phares du mariage: la décoration. Elle doit être au top ! Comme les fêtes à thème sont tendances, tous les accessoires devront être choisis en fonction du sujet choisi. De l’originalité, de la personnalisation et une touche unique font de votre jour J…inédit. Il est important d’insister sur le décor pour marquer ce jour et de le faire dans les règles de l’art !

Un mariage à succès avec une décoration réussie !

Les couples ont en tête une certaine image de leur mariage, essentiellement leur tenue et la décoration. Église, salle de réception et surtout table de repas sont soigneusement décorés lors de cette journée. Féerique, grandiose, classe et autres qualificatifs s’apprêtent à ces endroits, ainsi, on doit être bien fixé sur le thème à choisir au risque de trop éparpiller les objets, de trop charger la table que cela puisse devenir…grotesque.

Vous pouvez ainsi piocher de beaux accessoires, trouver de beaux objets pour honorer la salle et surtout les belles tables de fête. Chercher dans les sites spécialisés dans ces accessoires, contacter les boutiques en ligne ou retrouver des DIY sur Pinterest feront de vos éléments de décor beaux et authentiques. Des expériences et des conseils sont accessibles sur certains sites, et il est recommandé d’établir un rétroplanning du mariage pour voir l’avancée de votre projet.

Une belle table parmi les préparatifs

À part le succulent repas que vous offrirez à vos invités, leurs papilles gustatives seront encore plus titillées si vous parez votre table d’une belle décoration. Mais des mésaventures pourraient survenir si vous n’incluez pas dans vos préparatifs les bonnes dispositions de vos invités. Vous donnez déjà une belle ambiance à votre fête en révisant les détails des places de vos convives. Et pour plus de fun , il faut penser aux marques-places de mariage afin que chacun trouve la sienne, des accessoires qui respecteront votre thème.

La majeure partie de la fête se passe à table, il faut privilégier cette partie pour offrir un cliché agréable à vos invités. Pensez donc à harmoniser votre salle de fête et vos tables en les décorant dans le même thème. Primez les idées fortes en ne retenant que les accessoires… suggestifs, et n’en faites pas trop pour éviter la lourdeur.

Choisissez vos invités !

Une des tâches ardues pour un mariage est celle d’établir la liste des invités. Il y a les proches, les relations, les incontournables, mais il y a aussi ceux proposés par les parents. Seulement, comme c’est votre jour J, vous aurez tous les droits d’inviter qui que ce soit, sauf que le budget et la bonne ambiance définissent la liste de vos convives. La liste de mariage fait souvent l’objet de plusieurs modifications avant d’être définitive.

Certaines personnes sont à exclure de votre liste, comme c’est une fête censée être intime et unique , vous devez être libre dans vos choix sans aucune obligation. Pour ne pas casser l’ambiance, évitez les personnes qui risqueraient de mettre leurs grains de sel avec leur mauvaise langue. Elles ne vont jamais trouver votre fête dans sa vraie valeur, même avec une décoration à couper le souffle et une table bien mise.

Sachez alors que pour parfaire cette journée, vous devez veiller à ce qu’elle soit originale sans pour autant excentrique. La décoration doit être bien étudiée : classe sans être trop chargée. La touche finale consiste à savoir mettre sur la même table des personnes qui pourront s’entendre, qui seront dans l’ambiance ensemble !

Installer une routine ménage

Comment installer une routine ménage quand on travaille ?

On le sait, c’est difficile de concilier travail et maison, mais il est possible d’instaurer une routine ménage permettant de garder son intérieur propre et rangé. Certes, on peut déléguer certaines tâches à une autre personne mais on a toujours cette petite touche qui vous est propre. Comment s’y procéder alors ?

La routine ménage, des gestes devenus…spontanés

Bien sûr, il y a les dispositifs et les appareils qui facilitent la vie, mais il faut toujours adopter un programme pour mieux gérer et le temps et votre énergie. Ainsi, plusieurs mamans ont déjà leur plan et leur timing pour remplir toutes les tâches de la maison. Chaque jour, dès le réveil jusqu’à une certaine heure, il y a tout un rituel permettant de réaliser toutes les obligations.

Vous pourrez alors vous inspirer des expériences d’une maman sur ce blog afin de vous aider à faire une chose au bon moment. Ainsi, dès le réveil, aérer les pièces vous permet de dynamiser votre corps, et votre esprit. La mise en marche des appareils, lave-vaisselle et machine à laver se fait seulement si besoin est. Les rangements consistent à désencombrer les surfaces et à ranger chaque chose à sa place. Le nettoyage pourra se faire ensuite : celui des surfaces de la cuisine, de la table et autres, et celui du sol après. On peut également instaurer des programmes chaque jour de la semaine pour un ménage plus…profond.

Procédez par étape, ce serait mieux !

Comme vous voulez tout faire et « être servi par soi-même », vous pourrez procéder par étapes et accomplir les tâches par pièce. Ci-dessus, les missions se font par catégories, et par type de tâche, mais cette fois, vous pourrez définir les différentes étapes vous-même, et essayer d’avoir une pièce propre au fur et à mesure.

Vous pourrez commencer par la salle de bain en nettoyant les sanitaires, en vérifiant les papiers toilette, en vidant les poubelles et en changeant les serviettes. La cuisine est une pièce délicate, commencez par nettoyer les plans de travail et par faire la vaisselle, lavez l’évier et essuyez-le, balayer le plancher et passer une serpillière humide pour finir.

Le salon est une pièce pour recevoir les visiteurs, dépoussiérez alors tous les meubles et les objets s’y trouvant, passez l’aspirateur en vérifiant les coins et en passant au-dessous des meubles. Les chambres, chaque chambre, sont les pièces dans lesquelles vous et votre famille passerez plus de temps, commencez par faire le lit, passez l’aspirateur, triez les linges sales et procédez au rangement des vêtements et chaussures. Vous finirez par les tâches dans les appareils, la machine à laver et le sèche-linge, le repassage s’ensuit plus tard.

Et si vous vous faisiez aider ?

Peut-être que vous arrivez à installer une routine ménage mais vous vous sentez fatigué et que, des fois, vous n’arrivez pas à honorer certaines tâches. Déléguer des missions à une ménagère est la solution. Plusieurs agences offrent leurs services dans ce sens, entre autres Dwého, une référence dans le ménage à domicile.

Vous pourrez alors faire votre ménage vous-même, vous pourrez alors vous baser sur les conseils de rangement offerts par des spécialistes du rangement. Si vous ne vous sentez pas capable d’y arriver, par manque de temps ou par manque de savoir-faire, vous pourrez toujours solliciter les services d’une femme de ménage.

Comment fabriquer son extracteur de miel

L’extracteur de miel est un outil indispensable à tout apiculteur pour optimiser sa récolte de miel. Cependant, son prix est souvent assez élevé. Après avoir fait nos recherches, nous avons découvert qu’il était tout à fait possible de fabriquer soi-même son extracteur de miel. Pour vous permettre de faire le vôtre, nous vous donnons la marche à suivre dans cet article.

Le matériel nécessaire

Avant de commencer les travaux, vous devez vous assurer de disposer de tout le matériel d’apiculture nécessaire à la fabrication. Rendez-vous sur des sites spécialisés comme celui d’Apiculture.net.

La base de cette fabrication est un bidon alimentaire de 20 litres. Néanmoins la capacité dépendra de votre préférence. Il est préférable de choisir un récipient alimentaire, car le miel récolté sera consommé. Nous vous conseillons donc d’éviter les récipients ayant contenu du carburant ou autre liquide néfaste. Prévoyez aussi une vanne que vous y installerez pour gérer la quantité de miel déversée.

Vous aurez également besoin de planches de bois pour fabriquer la majorité des composants de votre extracteur de miel. Elles serviront de support pour le panier intérieur et pour maintenir la structure reliée au tambour.

Le panier intérieur qui accueillera les cadres sera conçu à l’aide de treillis métalliques. Ils seront modelés pour avoir la forme adéquate pour les rayons de miel. Ils devront aussi être sous forme de grillage pour permettre au miel de se déverser dans le récipient. Leurs tailles et leurs formes seront à évaluer minutieusement pour pouvoir tourner dans le tambour en toute liberté.

Un axe de longue taille est nécessaire pour servir d’intermédiaire entre le moteur et le panier intérieur.

Vous aurez évidemment besoin d’outils à bois pour travailler les planches. Ce sont entre autres : des clous et des vis, une perceuse, une scie manuelle et/ou électrique. Pour les treillis métalliques, vous aurez besoin d’un poste soudure.

Ordre de montage des éléments

Tambour

Prenez le bidon de 20 litres puis faites un trou correspondant pouce au bas, près du bord extérieur du tambour. C’est par ce trou que se dirigera le miel hors du fût. Vous y installerez par la suite la vanne qui vous permettra de gérer le flux de miel qui sera transvasé dans des bouteilles ou des pots.

Panier intérieur

C’est dans ce dernier que se dérouleront les nids d’abeilles. Le panier intérieur est de forme rectangulaire et ses côtés sont fabriqués à l’aide d’un treillis métallique soudé. Prévoyez un fond en tôle perforée pour laisser le miel s’écouler. Comme on l’a mentionné plus haut, les dimensions du panier intérieur doivent s’adapter au tambour tout en laissant assez de place pour faire tourner le panier.

Moteur

Le moteur s’occupera de faire tourner le panier intérieur pour extraire le miel. Il est généralement disposé sur la partie supérieure du tambour. Sa base peut être conçue avec des planches. La longue tige d’axe sera placée au centre puis reliée au moteur par sa partie supérieure. Le moteur doit pouvoir faire entre 150 à 200 rpm.

Principes de fonctionnement

Le principe de fonctionnement de cet extracteur de miel maison reprend celui d’un dispositif commercial. C’est-à-dire que les rayons de miel sont déroulés dans le tambour par l’intermédiaire des paniers. Le miel extrait passe alors par la base perforée et tombe dans le récipient. Enfin, le produit sera reconditionnés différents récipients en s’écoulant par la vanne de commande.

La réparation de pare-brise pour réussi le contrôle technique

Très souvent, les propriétaires de voitures investissent dans la réparation des pièces importantes de la voiture telles que le moteur. Par contre, ils considèrent comme mineures certaines anomalies telles que les éclats et les fissures qui s’affichent sur un pare-brise. Pourtant, ces réparations à faire pourraient entraîner une contre –visite lors du contrôle technique. De ce fait, réparer ou changer un pare-brise est aussi important que changer un filtre ou remplacer une jauge.

Cette négligence pourrait être expliquée par le coût très élevé de ces réparations, la non disponibilité de prestataires professionnels et qualifiés ou par une législation très rigoureuse. Découvrez comment la réparation de pare-brise peut avoir un impact sur les résultats du contrôle technique.

Pourquoi procéder à une réparation du pare-brise ?

Il convient d’abord de savoir que changer le pare brise est une tâche tout à fait différente de la réparation. En effet, réparer cette partie vitrée revient à faire disparaitre une fissure, un éclat ou un impact. Pour ce faire, il serait judicieux de recourir à un professionnel dans le traitement des vitres automobiles.

Si votre pare-brise est atteint d’un impact, il convient de le réparer le plutôt possible car il peut se propager très rapidement et se transformer en fissure. Dans ce cas,  changer le pare brise serait un impératif. La fissure pourrait être localisée dans le champ de vision du conducteur. De plus, elle fragilise le pare-brise. A l’issu d’un contrôle technique, la fissure sur votre pare-brise pourrait entrainer l’immobilisation du véhicule.

La réparation du pare-brise et le contrôle technique

Le contrôle technique a subi de nouvelles dispositions à partir du 20 Mai 2018. En effet, des nouveautés ont été introduites. Des anomalies qui ont été auparavant considérées comme mineures sont désormais prises en compte et peuvent entrainer une contre-visite et voire même une immobilisation du véhicule.  Avant le 20 Mai, si votre pare-brise comporte une fissure ou une altération de verre située dans le champ de vision du conducteur,  votre véhicule fait l’objet d’une contre-visite. Après le 20 Mai, les choses changent. On parle plutôt d’une immobilisation immédiate de la voiture.

Suite à ces nouvelles réformes, la constatation de certains autres défauts vaut également l’immobilisation. On parle ici des bulles de verre, de fissure de plus de 30 cm, des impacts de plus de  3 cm. Ainsi, il convient de procéder aux réparations ou aux remplacements nécessaires de pare-brises dès que la fissure ou l’impact soient remarqués.

Comment trouver un bon prestataire de réparation de pare-brise ?

Vous souhaitez changer le pare brise de votre véhicule et vous êtes à la recherche d’un professionnel ? Renseignez-vous auprès de votre assureur. Il saura certainement vous recommander un bon professionnel. Demandez aussi l’avis de vos proches et de votre entourage.  Consulter les forums et les avis des internautes. Ces derniers sauront, sans doute, vous éclairer.

Un bon réparateur de pare-brise effectue un diagnostic dans un premier temps. En effet, il doit déterminer avec précision les spécificités de votre pare-brise ainsi que son état. Il doit procéder à la réparation ou au remplacement conformément aux règles de qualité et de sécurité. De plus, il doit réparer votre pare-brise à l’identique. Ainsi, vous pouvez jouir d’une bonne durabilité de l’ouvrage.

Récapitulons…

Selon les nouvelles normes du contrôle techniques entrées en vigueur depuis le 20 Mai 2018, une fissure ou un impact sur le pare-brise de votre voiture perturbant le champ de vision du conducteur entraine une immobilisation immédiate du véhicule. De ce fait, dès que vous remarquez un éclat ou un impact, il convient de le réparer pour passer avec succès le contrôle technique.

Comment devenir un bon barman amateur ?

On a tous en tête cette image du barman cool, agile de ses mains et servant de délicieux cocktails, et nous sommes nombreux à vouloir réaliser ce métier. Alors vous aussi vous aimeriez être la vedette lors de vos soirées et offrir cocktails et bonne humeur à vos convives ? Voici donc quelques conseils pour devenir un bon barman amateur.

Les qualités d’un bon barman

Barman est un métier technique qui requiert une formation adéquate et qui peut ne pas convenir à toutes les personnalités. En effet, un barman se doit non simplement de maîtriser toutes les recettes de cocktails, mais il doit également être serviable, courtois, avoir un bon contrôle de soi (notamment face à des clients difficiles ou un peu trop alcoolisés) et prêt à travailler à des horaires singuliers.

Un barman amateur souhaitant devenir professionnel doit remplir plusieurs conditions pour exercer ce métier : en premier lieu, il doit être majeur. Ensuite, selon le pays dans lequel il souhaite exercer, il se peut qu’il soit dans l’obligation de suivre un stage de sensibilisation aux risques liés à l’alcool. Il y apprendra différents sujets, comme le taux d’alcoolémie, la prévention de l’ivresse, les dangers de l’ivresse au volant etc.

Pour un barman amateur envisageant de devenir un jour professionnel et vivre de sa passion, il est préférable de suivre une formation au préalable, même si certains établissements préfèrent former eux-mêmes leur barman.

Le kit du parfait barman amateur

La préparation d’un cocktail représente un véritable petit rituel technique, et outre le savoir-faire, il est essentiel de posséder les bons équipements afin de réussir ses préparations. Le premier accessoire dont il faut faire l’acquisition est sans doute le shaker. Il permet non seulement de secouer et de bien mélanger vos ingrédients, mais il est également utile pour faire le spectacle. On peut retrouver sur le marché trois types de shakers : le shaker à filtre, le Boston shaker, et le shaker continental.

Après le shaker, un barman doit avoir à sa disposition un verre à mélange pour servir les cocktails devant être servis sans glace « straight up », un doseur, un pilon, une passoire à glace et un couteau à tranche.

Les meilleures recettes de cocktails pour un barman amateur

Pour un barman amateur, inutile de se lancer tout de suite dans les cocktails certes beaux à regarder, mais compliqués et risqués à réaliser. Il existe des recettes simples mais qui font pourtant l’unanimité. Le plus célèbre est fort probablement le Mojito, ce fameux cocktail provenant de Cuba à base de jus de citron vert, de feuilles de menthe et de rhum.

Pour plus d’exotisme, on peut se lancer dans le Blue Christmas. Cette préparation colorée composée de jus de litchi, de liqueur de curaçao bleu, de prosecco et de champagne Veuve Cliquot serait parfaite pour un apéritif festif.

Pour une recette simple et rapide à préparer, vous pouvez opter pour le Cosmopolitan. Ce cocktail de couleur rose à base de vodka est un indispensable lors des soirées de fêtes. Pour le réaliser, il suffit de verser la vodka, le jus de cranberry et le cointreau dans un verre, rajouter un peu de jus de citron vert, et servir le tout glacé. La préparation est faite en à peine 5 minutes.

Une déco chic en 10 points essentiels

La déco, c’est avant tout une affaire de goût. Chacun est libre de décorer son intérieur comme il le souhaite. Toutefois, si l’on souhaite suivre un style particulier, il est important de respecter plusieurs règles. Ainsi, voici les 10 points essentiels pour obtenir une déco chic.

Une déco chic grâce à des meubles bien choisis

Les composants les plus visibles dans un intérieur sont sans doute les meubles. Savoir les choisir avec parcimonie est donc un impératif.

– Pour une déco chic, on conseille le choix d’une table de cuisine à la fois belle et fonctionnelle. Elle doit être suffisamment grande pour accueillir plusieurs invités. La polyvalence est également souhaitée : si possible, choisissez un modèle pouvant aussi faire office de table de travail.

– Après la table, on s’attaque aux meubles de rangement. Leur présence est d’une importance capitale car ils permettent d’éviter le désordre. N’hésitez pas à en mettre plusieurs dans votre intérieur, et surtout, veillez à ce qu’ils s’intègrent au reste de la déco.

– Autre pièce maitresse dans un salon : le canapé. Etant destiné à durer de nombreuses années, il faut choisir un modèle solide et fait dans des matériaux de qualité, tant pour la structure que pour les tissus utilisés. Pour ce qui est du motif, une couleur unie est plus recommandée pour une déco chic. Vous pourrez rajouter des coussins plus colorés pour plus de gaieté.

– Passons maintenant à la chambre, et intéressons-nous au lit. Pour un effet chic, on optera pour un lit de préférence en bois, et recouvert de matières douces qui favorisent la respiration du corps.

– Au final, assurez-vous que votre pièce ne soit pas surchargée. Souvenez-vous qu’un intérieur chic est un intérieur qui respire, alors ne gardez que ce qui est essentiel et esthétique.

Les accessoires et objets décoratifs à privilégier pour une déco chic

Comme on dit, le diable est dans les détails, et en déco, les détails, on les retrouve à travers les divers accessoires et objets décoratifs qui ornent notre intérieur.

– Un tapis serait un excellent accessoire pour donner un peu plus d’élégance à une pièce. La tendance est aux tapis clairs, mais de préférence, choisissez une couleur qui soit en contraste à celle de votre parquet afin de mieux le mettre en valeur.

– Pour mettre en valeur une pièce, il faut s’assurer qu’elle dispose d’un éclairage adéquat. Le plafonnier est la source de luminosité artificielle de base, mais rajoutez-y des lampes de table et des lampes sur pieds, afin de créer une ambiance plus chaleureuse.

– Dans un foyer qui se veut chic, il est primordial de ne pas négliger la vaisselle, et cela même si on n’envisage pas d’accueillir souvent des invités. Assurez-vous donc de faire l’acquisition de beaux plats de service avec des couleurs élégantes et sobres. Quant à votre vaisselle en porcelaine, en raison de sa fragilité, mieux vaut la réserver pour les grandes occasions.

– Votre intérieur doit vous ressembler. Ne vous contentez donc pas d’uniquement suivre les tendances, et osez y apporter votre touche personnelle. Pour les objets décoratifs, vous pourrez par exemple placer des antiquités, des photos et souvenirs de voyage, des objets exotiques etc.

– Pour égayer vos murs, placez-y des tableaux qui vous plaisent. Si votre pièce a une couleur à dominance sobre, vous pourrez vous permettre un peu de fantaisie en osant des couleurs plus flashy.

organiser un voyage

Bien organiser un voyage en 7 étapes

Enthousiasme, stress, appréhension, toutes ces attitudes surviennent quand on organise un voyage. Vacances ou autres raisons vous conduisent chez un proche ou dans l’inconnu, mais tout le charme d’un déplacement et d’un séjour ne doit pas être altéré par les craintes et les tensions. Pour que tout se passe dans les meilleures situations, suivez toujours ces conseils !

Organiser un voyage, les bons réflexes !

Quand on projette de partir pour quelques jours, en France ou ailleurs, on a toujours ces inquiétudes qui accompagnent les préparatifs, mais l’effervescence de ces moments doivent déjà évoquer votre passion pour une escapade ou des vacances.

Quelques dispositions sont alors à prendre, avec ou sans voyagiste. Si vous êtes de ceux qui n’improvisent pas trop des mois en avance, il faut d’abord choisir votre destination. Visiter d’autres régions de France ou carrément passer les frontières doit toujours faire l’objet d’une prospection.

Réservez ou achetez tout de suite vos billets d’avion ou de train, si vous avez la passion pour le roadtrip, un déplacement en voiture est idéal mais seulement si le trajet n’est pas si …long.

Faites la réservation de logement. Où loger, la question doit trouver une réponse avant vos déplacements. Chambre d’hôte, hôtel ou location d’appartement et maison, ces formules sont accessibles mais vous devez faire une comparaison de prix et de praticité.

Vérifiez vos documents de voyages : passeport, visa si besoin, carte d’identité et permis de conduire au cas où vous aurez l’occasion de louer une voiture. Vous ne devrez pas non plus oublier votre carte Européenne d’assurance maladie ni votre carte bancaire.

L’assurance voyage est un dispositif à se soumettre impérativement, car il est toujours prudent de prévoir.

Recueillez le plus d’informations sur votre destination. Consultez tous les sites qui en parlent, essentiellement les forums dans lesquels vous pourrez trouver les avis de ceux qui y ont déjà séjourné.

Le moment de faire les valises est arrivé ! Vêtements, accessoires, trousse de toilette, et n’oubliez pas la petite boîte à pharmacie de premiers secours et de médicaments qui doivent être pris quotidiennement.

Bien préparé signifie séjour de rêve

En plus de ces préparatifs auxquels vous devez penser, il y a aussi quelques éléments à prendre en compte.

Pour que vous n’ayez pas de désagréments pendant votre déplacement et votre séjour, prenez connaissance des renseignements suivants.

Informez-vous des procédures et paperasses essentielles qui entreront en vigueur dès votre entrée si vous passer quelque temps dans un autre pays. Renseignez-vous sur les compagnies aériennes qui opèrent dans le pays ou la ville en question.

Il est aussi important de savoir les conditions climatiques et particulièrement la météo pendant votre séjour dans ce pays. Dans ce cas, préférez y séjourner pendant une période propice.

Les meilleurs temps d’organisation

Certes, il y a des séjours à l’improviste, mais organiser un voyage nécessite toujours un certain temps de préparation.

Ainsi, vous devez choisir votre destination 3 à 6 mois avant la date prévue. Un moment suffisant pour les réservations de billets et de logement. La date éventuelle de départ et celle du retour doivent alors être définies à l’avance.

La validité des papiers, celle des vaccins obligatoires doivent être prises en compte. 10 jours avant le fameux départ, vous devez faire la liste des « indispensables » et une semaine avant le jour J, vous allez préparer les valises.

Ça y est, vous êtes prêt !

Comment assurer la santé de son enfant?

On n’est jamais trop prudent quand il s’agit de la santé de son enfant. En effet, nos progénitures sont toujours exposées à diverses infections, à différentes maladies qui se transmettent par un simple contact, voire avec l’air qu’elles respirent. Il est donc indispensable de prévenir les désagréments qui pourraient altérer leur bien-être.

Pour préserver la santé de votre enfant, faites-le vacciner !

Votre enfant n’est jamais à l’abri des maladies, et surtout des maladies infantiles. Dès leur plus jeune âge, même le nourrisson, des infections qui sont fréquentes chez les enfants et bébés, peuvent les atteindre, à tout moment.

À la crèche, à l’école ou tout simplement à la maison, la contagion menace toujours votre marmaille et la meilleure prévention est le vaccin.

Il y a des vaccins qui sont facultatifs et il y a les vaccins recommandés et obligatoires chez l’enfant. Au total, depuis sa naissance jusqu’à sa jeune adolescence, 11 vaccins sont impératifs et suivent un calendrier bien établi.

Pour cette année, le ministère de la santé a inclus dans la liste des vaccins que tout enfant doit effectuer, à part les 3 classiques, à savoir le vaccin contre la diphtérie, celui contre le tétanos et celui qui prévient la poliomyélite, le trio DTP, il y a 8 vaccins qui s’ajoutent à la liste.

Ces vaccins sont ceux qui agissent sur la rougeole, sur les oreillons, sur la rubéole, sur l’hépatite B, sur la coqueluche, sur la bactérie haemophilus influenzae B, sur le pneumocoque et sur le méningocoque C. on a récemment enregistré beaucoup de cas et, en recrudescence, ces infections touchent surtout les enfants.

De l’alimentation équilibrée pour un bon équilibre

Il est également essentiel de surveiller l’alimentation de votre enfant. Vous pourrez juger bon d’adopter la fameuse formule de « 5 fruits et légumes par jour », mais vous aurez toujours besoin des avis d’un nutritionniste à chaque cas.

Un guide de l’alimentation des enfants et ados est accessible sur le site en question puisque l’État en a fait une priorité. Cette politique permet de prévenir d’autres maladies qui sont fortement liées à l’alimentation, à savoir le cancer, la maladie cardiovasculaire, le diabète type 2, l’obésité ou l’ostéoporose. Ces maladies pourraient toucher précocement les enfants.

Vous devez alors vous référer sur les gestes à faire, sur les dispositions à prendre, sur les bons aliments qui aideront vos enfants à optimiser leur santé et à revigorer leur organisme.

Les accessoires de la prévention

Chez vous, pour assurer la santé de votre enfant, vous devez avoir à portée des mains quelques accessoires vous aidant à connaître leur état de santé.

Afin de surveiller votre bout de chou, vous devez avoir un thermomètre, connecté de préférence, pour une précision optimale sur sa température. Un pèse-bébé est aussi nécessaire puisque vous n’aurez pas toujours le temps de l’emmener systématiquement chez un pédiatre maintes fois afin d’avoir une courbe de son poids.

Le babyphone, pour ceux qui ont un bébé ou un enfant en bas âge. Ainsi, vous pourrez surveiller de loin, dans une autre pièce, votre progéniture. Les accessoires connectés sont très en vogue actuellement, en l’occurrence le biberon et le bracelet pour trouver la position idéale lors de la tétée, et pour connaître et sa température et son rythme cardiaque.

Ces accessoires peuvent vous donner un « tilt » pour savoir quand amener son enfant chez le médecin. Une fièvre, des convulsions, des vomissements ou des diarrhées, des douleurs sur le corps, de la brûlure en urinant, des toux ou tout simplement des comportements inhabituels peuvent être des indices qui vous disent que votre enfant ne va pas bien.

Délicat, le bien-être de votre enfant l’est, prenez-en soin !

Réussir son maquillage de fête

Nous souhaitons toutes être la plus belle pour aller danser. On pense à tout : la robe la plus tendance, les chaussures qui feront le plus d’effet, et surtout, on ne veut surtout pas se rater au niveau maquillage. Comment se démarquer des autres en osant un maquillage de fête original sans pour autant tomber dans le too-much et le mauvais goût ? On vous donne ici les petites astuces pour réussir votre maquillage de fête.

Prendre soin de sa peau

La clé de la réussite, c’est une bonne préparation de la peau. Et cela ne se fait pas uniquement avant une soirée : il faut que cette pratique devienne un réflexe au quotidien. Prenez donc l’habitude de nettoyer et d’hydrater votre peau, même si celle-ci est un peu grasse. N’oubliez pas non plus d’utiliser divers accessoires comme la brosse nettoyante pour resserrer vos pores et illuminer votre visage. Un épilateur pour visage sera le bienvenu pour se débarrasser des petits poils disgracieux.

Choisir un teint naturel

Même si vous optez pour un maquillage de fête discret, celui-ci sera toujours assez chargé. Vous ne pourrez donc faire l’impasse sur le fond de teint pour camoufler les petits défauts du visage. Nous vous conseillons donc d’opter pour un teint naturel. Une crème teintée ou une eau de teint vous permettront d’obtenir un effet couvrant mais léger, après avoir pris soin de camoufler les petites imperfections et les cernes avec un correcteur.

Maquiller les yeux et la bouche

Un équilibre doit généralement être respecté entre les maquillages des yeux et de la bouche. Ainsi, si vous tenez à avoir un regard intense, optez pour un maquillage plus discret au niveau de la bouche, afin de mieux mettre en valeur vos yeux. Toutefois, pour un maquillage de fête, cette règle peut être exceptionnellement mise de côté.

C’est l’occasion de maquiller vos yeux ET votre bouche, sans négliger l’un ou l’autre. Vous pourrez donc vous permettre d’utiliser des fards à paupières aux couleurs originales tout en mettant des rouges à lèvres assez voyants, mais attention, toujours dans la limite du bon goût et du raisonnable !

Utiliser des paillettes pour votre maquillage de fête

Vous voulez illuminer la soirée de votre présence ? C’est alors le moment de se faire un maquillage à paillettes pour se parer de lumière. Mais comme toujours, n’oubliez pas la règle d’or : « Ne pas en faire trop » ! Si vous voulez mettre des paillettes, contentez-vous de n’en mettre qu’une couche. Il s’agirait de faire en sorte qu’on ne vous confonde pas avec une guirlande de noël !

Une bouche de couleur rouge

La tendance ces derniers temps en soirée, c’est la bouche de couleur rouge, de préférence bordeaux ou vermillon. En ce qui concerne la texture, l’utilisation du gloss éphémère a fait son temps. Préférez plutôt les laques à lèvres. Celles-ci durent plus longtemps et sont aussi brillantes qu’un gloss. Afin d’obtenir un effet plus discret, vous pouvez tapoter légèrement vos lèvres avec vos doigts. Vous aurez alors un effet mordu et sexy du plus bel effet.

fond de teint

Comment trouver son fond de teint idéal ?

Cacher les imperfections, contourner certaines sinuosités ou tout simplement pour embellir ou unifier la couleur du visage, le fond de teint est le meilleur procédé. Mais il ne faut pas « sortir du contexte » pour offrir une mine blafarde à un visage qui l’est déjà, ou accentuer un rendu plus brun à un visage bronzé. Sachez alors choisir le vôtre !

Le fond de teint pour une bonne nuance !

Si vous voulez rendre plus beau votre maquillage, un produit qui unifie la couleur de votre visage est nécessaire. Avant l’application du fard à paupières et du fard à joue, ainsi que les autres produits, choisissez le bon cosmétique comme base.

Il est donc essentiel de savoir que cette base ne doit pas ajouter trop de contraste entre la couleur de votre visage et celle de votre cou. Pour ce faire, vous devez d’abord définir votre teint naturel : teint doré, teint rosé et teint neutre.

Il y a le procédé qui consiste à unifier le teint, mais il y a également le « make up contouring » qui permet de « bluffer » certaines zones en les affinant ou en les mettant en évidence.

Pour choisir les nuances, vous devrez alors vous appuyer sur votre teint naturel et l’effet que vous voulez donner à votre visage.

Les meilleures astuces pour un effet naturel !

Il y a de bons réflexes que vous devez adopter quand vous aurez à choisir ce cosmétique.

En premier lieu, faites toujours des essais avant de vous fixer sur un produit. Testez-le alors sur votre peau, celle de votre visage, sur le bas de votre mâchoire. L’habitude de le faire sur le dos de la main ou au creux du poignet est erronée.

Dans le cas où vous hésitez, préférez un teint plus clair afin de ne pas trop marquer le visage au risque de créer une grande différence par rapport aux autres parties du corps. Toutefois, choisissez-le très près de votre couleur car le contraire pourrait créer l’effet « poupée de cire ».

Si vous avez un teint très clair, accompagnez votre produit d’une application de poudres ou de quelques coups de blush. Si votre peau est plus foncée, vous obtiendrez de bons résultats avec un produit riche en pigments.

À chaque peau son produit !

Afin d’être fixé sur un fond de teint, le vôtre, vous devez maintenant considérer les autres paramètres, entre autres la texture à choisir. Il existe plusieurs formats : fluide satiné ou matifiant, le poudré, le stick, le mousseux et le compact, qui doivent être en fonction de votre type de peau. Ainsi, un produit fluide, sous forme de crème, est idéal pour une peau sèche. La formule poudre est beaucoup plus appropriée à une peau grasse.

Pour une peau normale, vous pourrez jouer sur les deux formules : de la poudre sur les parties médianes de la zone T (front, nez et menton), et de la crème sur le reste. La peau mature est beaucoup plus embellie avec de la crème qui peut se décliner en produit additionné de principes actifs antirides et enrichi en collagène.

Pour une retouche dans la journée, le format stick est idéal. La formule « mousse » offre une aisance à l’application et le compact pour un effet couvrant optimal.

À vous de choisir !